DMP OPIDoR cité dans la déclaration conjointe du réseau des agences de financement françaises en faveur de la science ouverte 

Optical fibers background
02.07.2020

DMP OPIDoR et la science ouverte

L’Agence natio­nale de la recherche (ANR), l’Agence natio­nale de sécu­rité sani­taire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), l’Institut natio­nal du cancer (INCa), l’Agence natio­nale de recherches sur le sida et les hépa­tites virales (Inserm/ANRS) et l’Agence de la tran­si­tion écolo­gique (Ademe) signent, le 29 juin 2020, une décla­ra­tion conjointe en faveur de la science ouverte. Elles affirment ainsi leur volonté de déve­lop­per une approche concer­tée pour favo­ri­ser la diffu­sion et le partage des connaissances.

Lire l’ar­ticle sur le site de l’ANR : https://anr.fr/fr/actualites-de-lanr/details/news/signature-dune-declaration-conjointe-en-faveur-de-la-science-ouverte-par-un-reseau-dagences-franc/

DMP OPIDoR cité dans la décla­ra­tion conjointe du réseau des agences de finan­ce­ment fran­çaises en faveur de la science ouverte 

“Favoriser l’ouverture des données de la recherche dans le respect du paradigme“aussi ouvert que possible aussi fermé que néces­saire”. Afin de favo­ri­ser la gestion, la struc­tu­ra­tion, l’accessibilité, l’interopérabilité et quand cela est possible l’ouverture et la réuti­li­sa­tion des données de la recherche, nous deman­dons à nos béné­fi­ciaires d’élaborer un plan de gestion des données (PGD) dès le démar­rage du projet de recherche et préco­ni­sons sa mise à jour régu­lière notam­ment en fin de projet. Nous recom­man­dons l’utilisation du modèle de PGD déve­loppé par Science Europe, dispo­nible sur l’outil DMP OPIDoR.”

Lire la décla­ra­tion : https://anr.fr/fileadmin/documents/2020/Declaration-en-faveur-de-la-Science-Ouverte.pdf