La production du CNRS en libre accès quantifiée par l’appui au pilotage scientifique

3 février 2020

À la demande de la DIST (Direction de l’information scientifique et technique), l’Institut a quantifié les publications scientifiques en accès libre produites par le CNRS en 2017. Avec un résultat de 49 %, le CNRS s’affiche comme un très bon élève face à une production nationale en libre accès qui s’élève à 41 %.

Le tra­vail a com­men­cé il y a quelques mois lorsque Syl­vie Rous­set, direc­trice de la DIST, a sol­li­ci­té l’Inist pour quan­ti­fier l’open access dans la pro­duc­tion scien­ti­fique du CNRS. Pour sa mise en œuvre, l’é­quipe Appui au pilo­tage scien­ti­fique a col­la­bo­ré avec l’équipe pro­dui­sant le baro­mètre de la science ouverte (BSO) qui a pour objec­tif de mesu­rer les pro­grès de l’accès ouvert aux res­sources scien­ti­fiques au niveau natio­nal et qui s’inscrit dans le cadre du Plan natio­nal pour la science ouverte.

Une méthodologie bien précise

La pre­mière étape a consis­té à repé­rer la pro­duc­tion fran­çaise 2017 dans la base de don­nées WoS (Web Of Science) qui fait réfé­rence en matière de publi­ca­tions scien­ti­fiques : le résul­tat affi­chait 112 654 notices dif­fé­rentes (iden­ti­fiants WoS différents).

Ce cor­pus a été trans­mis au minis­tère de l’Enseignement supé­rieur et de la Recherche, qui pilote le baro­mètre de la science ouverte, avec l’information de DOI (pré­sent à 84,5 %) com­plé­tée par le titre, la source et l’auteur. Avec l’outil Unpay­wall qui per­met de retrou­ver les articles scien­ti­fiques en accès libre sur le web, et grâce au DOI, le fichier a ensuite été retour­né « mar­qué » de l’information « Open Access » (oui ou non) pour 99 737 lignes soit 88,5 %.

Afin de mesu­rer le poids de l’open access dans la pro­duc­tion CNRS, et pour le com­pa­rer à la pro­duc­tion natio­nale, le péri­mètre fran­çais a été res­treint selon les cri­tères uti­li­sés par le Ser­vice d’appui à la poli­tique et à la pros­pec­tive scien­ti­fiques (SAPPS) du CNRS avec lequel l’Inist tra­vaille au repé­rage des publi­ca­tions CNRS dans le WoS. Ce péri­mètre prend en compte deux bases du WoS Core Col­lec­tion (Science Cita­tion Index Expan­ded et Confe­rence Pro­cee­dings Cita­tion Index) ain­si que cer­taines typo­lo­gies de documents.

 

Un résultat qui dépasse la production scientifique nationale

Après quelques mois de tra­vail opé­ré par l’équipe de l’Inist, les résul­tats sont tom­bés met­tant le CNRS au rang des très bons élèves.

En effet, 49 % de la pro­duc­tion 2017 du CNRS sont dis­po­nibles en accès libre, répar­tie presque à parts égales entre les sites des édi­teurs et les archives. La pro­duc­tion fran­çaise glo­bale pour 2017 dis­po­nible en accès libre est quant à elle de 41 %.

Les résul­tats pro­duits par l’équipe Appui au pilo­tage scien­ti­fique ont notam­ment été repris dans le Jour­nal du CNRS n° 298 (décembre 2019) qui a consa­cré un article sur la science ouverte inti­tu­lé « Science ouverte : la révo­lu­tion néces­saire ».

Et la suite ?

Pro­duire des chiffres, c’est bien, mais les mettre à jour régu­liè­re­ment, c’est mieux. Aus­si, l’Inist pré­voit de mettre à jour les don­nées pour 2017 compte tenu du fait que cer­taines publi­ca­tions peuvent deve­nir en libre accès ultérieurement.

Il est éga­le­ment pré­vu de faire ce tra­vail sur l’année 2018. Cette action per­met­tra d’observer l’évolution du nombre de publi­ca­tions scien­ti­fiques en accès libre pro­duites par le CNRS et ain­si de consta­ter si la poli­tique de libre accès impul­sée par le CNRS dans le cadre de la science ouverte porte ses fruits.