Une mesure des usages « sur mesure » qui dépasse les frontières

26 novembre 2019

Le département du Consortium Luxembourg de la Bibliothèque nationale du Luxembourg (BnL) a bénéficié d’une instance ezMESURE, une première ! En effet, cette plateforme était jusque-là réservée aux établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) français et membres du consortium Couperin.org.

Tout a commencé avec un démé­na­ge­ment : la BnL, où siège le Consortium Luxembourg, a quitté le centre-ville de Luxembourg pour rejoindre le quar­tier du Kirchberg, en péri­phé­rie de la ville. Avec les ouvrages physiques , il a égale­ment fallu dépla­cer toutes les données infor­ma­ti­sées, dont les données d’usage.

En effet, depuis 2018, le Consortium Luxembourg utilise ezPAARSE, un logi­ciel libre et gratuit qui permet l’ana­lyse, l’en­ri­chis­se­ment et l’ex­ploi­ta­tion des logs d’accès aux ressources numé­riques dont l’Inist est l’opéra­teur tech­nique, en colla­bo­ra­tion avec le consor­tium fran­çais Couperin.org. Une conven­tion a donc été signée entre ces trois acteurs afin que les données d’usage produites avec ezPAARSE soient héber­gées à l’Inist jusqu’en juillet 2020.

Lancement du projet ezMETRICS

Ces contraintes de démé­na­ge­ment ont en outre permis de réali­ser une expé­ri­men­ta­tion tech­nique atten­due par le Consortium Luxembourg : utili­ser ezMESURE pour visua­li­ser les données de consul­ta­tion au Luxembourg, alors que cet outil n’était utilisé qu’en France jusque-là.

Couronnée de succès, cette expé­ri­men­ta­tion a initié le lance­ment d’un nouveau projet, ezMETRICS.

Avec l’objectif d’élargir cette mesure des usages, ezMETRICS vise à réunir ezPAARSE et ezMESURE en un outillage auto­nome installé en local ou en instance parta­gée. Ce toolkit repose sur l’évaluation de l’utilisation des conte­nus numé­riques sous licence, le moni­to­ring des acti­vi­tés de lecture auprès des éditeurs clas­siques et des plate­formes libres d’accès. Il permet une analyse de données mieux structurée.

En équi­pant ainsi tous les consor­tiums, cela permet­trait d’obtenir une vue globale des consul­ta­tions des cher­cheurs et ensei­gnants et aussi de mesurer le taux de tran­si­tion vers les ressources en Open Access. Alors qu’ezPAARSE et ezMESURE apportent déjà une aide dans la conduite des poli­tiques docu­men­taires, ezMETRICS pour­rait être un poids supplé­men­taire dans les accords trans­for­mants, un outil qui entre­rait donc dans le cadre de la science ouverte et du Plan S au niveau européen.

Les consortiums intéressés

Thomas Porquet de Couperin.org et Patrick Peiffer du Consortium Luxembourg ont présenté le projet ezMETRICS au colloque ICOLC (The International Coalition of Library Consortia) qui s’est tenu à la BnL du 20 au 23 octobre 2019 et qui a accueilli la coali­tion inter­na­tio­nale de consor­tiums assu­rant la gestion de ressources élec­tro­niques pour biblio­thèques, centres de recherche et univer­si­tés. Un webi­naire sera orga­nisé rapi­de­ment pour les établis­se­ments inté­res­sés repré­sen­tés dans l’ICOLC, qui pour­ront s’inscrire dans la dyna­mique propo­sée et devenir parte­naires internationaux.

Le projet ezMETRICS suscite un intérêt certain parmi les parti­ci­pants et les portes qui s’ouvrent pour sa mise en appli­ca­tion sont nombreuses et prometteuses.