Une mesure des usages « sur mesure » qui dépasse les frontières

26 novembre 2019

Le département du Consortium Luxembourg de la Bibliothèque nationale du Luxembourg (BnL) a bénéficié d’une instance ezMESURE, une première ! En effet, cette plateforme était jusque-là réservée aux établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) français et membres du consortium Couperin.org.

Tout a com­men­cé avec un démé­na­ge­ment : la BnL, où siège le Consor­tium Luxem­bourg, a quit­té le centre-ville de Luxem­bourg pour rejoindre le quar­tier du Kirch­berg, en péri­phé­rie de la ville. Avec les ouvrages phy­siques , il a éga­le­ment fal­lu dépla­cer toutes les don­nées infor­ma­ti­sées, dont les don­nées d’usage.

En effet, depuis 2018, le Consor­tium Luxem­bourg uti­lise ezPAARSE, un logi­ciel libre et gra­tuit qui per­met l’a­na­lyse, l’en­ri­chis­se­ment et l’ex­ploi­ta­tion des logs d’ac­cès aux res­sources numé­riques dont l’Inist est l’opé­ra­teur tech­nique, en col­la­bo­ra­tion avec le consor­tium fran­çais Couperin.org. Une conven­tion a donc été signée entre ces trois acteurs afin que les don­nées d’usage pro­duites avec ezPAARSE soient héber­gées à l’Inist jusqu’en juillet 2020.

Lancement du projet ezMETRICS

Ces contraintes de démé­na­ge­ment ont en outre per­mis de réa­li­ser une expé­ri­men­ta­tion tech­nique atten­due par le Consor­tium Luxem­bourg : uti­li­ser ezME­SURE pour visua­li­ser les don­nées de consul­ta­tion au Luxem­bourg, alors que cet outil n’était uti­li­sé qu’en France jusque-là.

Cou­ron­née de suc­cès, cette expé­ri­men­ta­tion a ini­tié le lan­ce­ment d’un nou­veau pro­jet, ezME­TRICS.

Avec l’objectif d’élargir cette mesure des usages, ezME­TRICS vise à réunir ezPAARSE et ezME­SURE en un outillage auto­nome ins­tal­lé en local ou en ins­tance par­ta­gée. Ce tool­kit repose sur l’évaluation de l’utilisation des conte­nus numé­riques sous licence, le moni­to­ring des acti­vi­tés de lec­ture auprès des édi­teurs clas­siques et des pla­te­formes libres d’accès. Il per­met une ana­lyse de don­nées mieux structurée.

En équi­pant ain­si tous les consor­tiums, cela per­met­trait d’obtenir une vue glo­bale des consul­ta­tions des cher­cheurs et ensei­gnants et aus­si de mesu­rer le taux de tran­si­tion vers les res­sources en Open Access. Alors qu’ezPAARSE et ezME­SURE apportent déjà une aide dans la conduite des poli­tiques docu­men­taires, ezME­TRICS pour­rait être un poids sup­plé­men­taire dans les accords trans­for­mants, un outil qui entre­rait donc dans le cadre de la science ouverte et du Plan S au niveau européen.

Les consortiums intéressés

Tho­mas Por­quet de Couperin.org et Patrick Peif­fer du Consor­tium Luxem­bourg ont pré­sen­té le pro­jet ezME­TRICS au col­loque ICOLC (The Inter­na­tio­nal Coa­li­tion of Libra­ry Consor­tia) qui s’est tenu à la BnL du 20 au 23 octobre 2019 et qui a accueilli la coa­li­tion inter­na­tio­nale de consor­tiums assu­rant la ges­tion de res­sources élec­tro­niques pour biblio­thèques, centres de recherche et uni­ver­si­tés. Un webi­naire sera orga­ni­sé rapi­de­ment pour les éta­blis­se­ments inté­res­sés repré­sen­tés dans l’ICOLC, qui pour­ront s’inscrire dans la dyna­mique pro­po­sée et deve­nir par­te­naires internationaux.

Le pro­jet ezME­TRICS sus­cite un inté­rêt cer­tain par­mi les par­ti­ci­pants et les portes qui s’ouvrent pour sa mise en appli­ca­tion sont nom­breuses et prometteuses.