Année de la physique : découvrez le corpus supraconducteurs à haute température

actu
05.07.2024

Année de la physique 2023-2024 : depuis un an, la physique est à l’honneur au CNRS. L’équipe Istex de l’Inist propose un corpus d’actualité consacré aux supraconducteurs à haute température. Phénomène quantique encore mystérieux et jusqu’ici cantonné aux très basses températures, mis en avant au cours de cette année de la physique.

Ce corpus est mis en ligne sur data.Istex, un service associé d’Istex qui propose des collections de corpus permettant d’explorer des thématiques à partir de documents issus du fonds Istex. Istex, archive multidisciplinaire et multilingue qui enjambe les siècles, révèle au travers de ce corpus toute la richesse et l’intérêt de ses longues collections rétrospectives.

Les supraconducteurs à haute température

Les supraconducteurs à haute température sont des matériaux capables de conduire l’électricité sans résistance à des températures plus élevées que les supraconducteurs classiques, mais toujours très froides. Ils ouvrent la porte à de nombreuses applications technologiques en rendant la supraconductivité plus accessible et plus facile à utiliser. Le premier matériau à haute température a été mis en évidence en 1986 par Karl Müller et Johannes Bednorz, chercheurs chez IBM, qui ont reçu le prix Nobel de physique en 1987 pour cette découverte.

Le corpus

Ce corpus Istex (https://physique-supraconductivite.corpus.istex.fr/) est réalisé à partir des citations de cette publication originale de 1986 et cherche à mettre en évidence comment cette publication a irrigué la recherche depuis. Il met en évidence les nouveaux matériaux qui ont émergé, ainsi que les théories principales avancées pour expliciter le phénomène.

Il s’agit d’un corpus multi sources c’est à dire que l’équipe Istex a ajouté des données issues d’autres ressources (dans ce cas OpenAlex) à des données Istex. 

D’un point de vue scientifique, ce corpus a été validé par Alain Pautrat, DR CNRS au Crismat que nous remercions chaleureusement pour son investissement.

Plus de détails sur ce corpus sur le site Istex : https://www.istex.fr/supraconductivite-lexceptionnelle-resistance

Naviguez dans le corpus à l’aide des graphiques proposés

Lien vers le corpus : https://physique-supraconductivite.corpus.istex.fr/

Répartition annuelle des publications

Ce graphique met en parallèle les publications qui citent l’article de 1986 (diagramme à barre) avec celles dont la supraconductivité à haute température constitue l’objet d’étude (courbe).

Il montre l’influence considérable du travail de Bednorz et Müller sur la recherche dans ce domaine dans les années qui ont immédiatement suivi leur découverte.
Sur le long terme, la référence à leur travail reste élevée et plutôt stable, avec parfois de petits pics lorsque de nouvelles familles de composés se révèlent être supraconductrices à haute température.

Répartition des articles traitant des familles de composés supraconducteurs

Une annotation des documents a été réalisée à partir d’une liste des composés appartenant aux quatre familles principales de supraconducteurs à haute température, permettant ainsi de créer cette visualisation de l’évolution des familles de composés par année

 

Répartition des articles par principales théories et familles de composés

Une annotation des documents a aussi été réalisée à partir d’une liste des termes liés aux trois principales théories explicitant la supraconductivité à l’échelle microscopique. Elle permet d’explorer dans ce graphique les liens entre théories et familles de composés.

 

Découvrez l’ensemble des visualisations de ce corpus sur  https://physique-supraconductivite.corpus.istex.fr/

 

 

En poursuivant votre navigation, sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation et le dépôt de cookies destinés à mesurer la fréquentation du site grâce au logiciel Matomo.
OK
Modifier les paramètres