Gestion du fonds documentaire Inist

Bibliothèque
04.07.2019

L’Inist prépare depuis fin 2017 le trans­fert des collec­tions prin­ci­pa­le­ment dans le cadre des PCP (Plans de conser­va­tion parta­gée) gérés par le GIS Collex-Persée. 

Historique

La ferme­ture du service Fourniture de docu­ments est effec­tive depuis décembre 2018. L’Inist-CNRS, repo­si­tionne en effet son offre de services autour de 3 axes prin­ci­paux : analyse et fouille de l’information scien­ti­fique, valo­ri­sa­tion des données de recherche et accès à la docu­men­ta­tion scien­ti­fique électronique.

Ce service histo­rique était alimenté par un fonds docu­men­taire de 27 222 titres et de 225 000 mono­gra­phies, le tout repré­sen­tant 24 km de collections

Organisation du transfert

Dans le cadre du projet qui consiste à libérer l’espace occupé par ce fonds docu­men­taire, l’Inist prépare depuis fin 2017 le trans­fert des collec­tions prin­ci­pa­le­ment dans le cadre des PCP gérés par le GIS Collex-Persée.

Grâce au CTLes (Centre tech­nique du livre de l’enseignement supé­rieur), outil de conser­va­tion et de gestion coopé­ra­tive des collec­tions, la liste des titres détenus à l’Inist a été trans­mise à l’ensemble des biblio­thèques concer­nées par le PCP (182 biblio­thèques) L’unité a réalisé deux campagnes d’ «enquête» auprès des biblio­thèques, la première datant de mars 2018.

Les réponses ont permis d’identifier 7 000 titres auxquels s’ajoutent les précieux 3 220 titres « unicas » que l’Inist est le seul à posséder.

La gestion du transfert

68 biblio­thèques ont trans­mis leurs souhaits de titres pour un volume global corres­pon­dant au quart des collections.

L’Inist orga­nise actuel­le­ment le trans­fert : les agents de l’unité prennent en charge le pré-trai­te­ment des collec­tions tandis que les frais d’ache­mi­ne­ment seront suppor­tés par les biblio­thèques desti­na­taires qui pour­ront être subven­tion­nées pour ces frais par Collex-Persée sur les budgets octroyés par le ministère.

Actuellement, les équipes de l’Inist marquent et mesurent exac­te­ment les volumes corres­pon­dant à chaque collec­tion afin d’établir les éléments néces­saires aux trans­por­teurs pour établir leurs devis. Elles travaillent en étroite colla­bo­ra­tion avec les porteurs de chaque PCP.

Pour les titres n’ayant pas trouvé preneur, la Délégation Régionale gérera leur désherbage.

Les monographies

Les mono­gra­phies, elles, ne sont pas concer­nées par le PCP. Les ouvrages ne consti­tuent qu’une petite partie du fonds docu­men­taire de l’Inist : il y a 225 000 mono­gra­phies (ouvrages, thèses, rapports, actes de congrès etc…), dont 10 000 ouvrages. Pour l’instant aucun ouvrage n’a été détruit, seules des thèses déte­nues par ailleurs ont été détruites.

L’Inist pour­suit le trans­fert des ouvrages vers les biblio­thèques inté­res­sées, surtout au niveau local. 6 500 ouvrages sur 10 000 sont ou seront trans­fé­rés aux biblio­thèques demandeuses.

Si vous souhai­tez connaitre la liste des ouvrages restants dans notre fonds docu­men­taire, je vous invite à contac­ter “groupe-fond­sdoc at inist point fr” ou à nous contac­ter via ce formu­laire de contact

Des monographies patrimoniales pour l’accueil

Des docu­ments possé­dant une singu­la­rité ont été sélec­tion­nés sur des critères comme le premier numéro d’une série, une couver­ture origi­nale, un exem­plaire précieux… Ils rejoin­dront une biblio­thèque qui sera spécia­le­ment conçue et instal­lée à l’accueil afin de garder une trace de ce patri­moine scien­ti­fique en gestion à l’Inist.

 

voir aussi : Gestion du fonds docu­men­taire : monographies